• Á la une
  • Qui sommes-nous?
  • Revue
  • Actualités
  • Nos nouvelles
  • Articles
  • Contacts
  • Avant-propos
    Avant-propos

    Ce recueil, publié par l'Association pour l'étude de l'histoire de la Russie et de l'Europe de l'Est (AEHREE), regroupe des articles de chercheurs russes, polonais et ukrainiens portant sur les lourdes évolutions politiques et sociales causées par le déclenchement de la Première Guerre mondiale et sur l'historiographie du conflit. Ils sont la reprise des interventions du colloque organisé par l'Association le 4 décembre 2014 à Paris intitulé « L'empire russe dans la première guerre mondiale (1914-1917) : nouvelles sources, nouvelles perspectives ».

     

    Nous souhaitons offrir au lecteur français un aperçu des évolutions historiographiques et des thèmes abordés chez les historiens actuels en Europe de l'Est. Nous avons volontairement fixé le terminus ad quem du recueil à l'année 1917 afin de couper court à toute tentation téléologique, qui ferait du conflit le simple prélude des révolutions de 1917 et de la Guerre civile. Nous avons souhaité réhabiliter l'étude des impacts du conflit sur la société et les mouvements de plaques tectoniques sociales, idéologiques et politiques en eux-mêmes et la manière dont ils s'inscrivent dans les processus contradictoires, les évolutions et des profondes mutations qui travaillent la société russe lors des années précédant le conflit.

     

    Les travaux présentés ici entrent en écho avec le renouvellement des travaux sur le premier conflit mondial en Russie que nous connaissons en France, dont témoigne par exemple la synthèse d'Alexandre Sumpf « La Grande Guerre oubliée : Russie 1914-1918 »[i]. La diversité des thèmes abordés illustre cependant la richesse d'un apport historiographique souvent mal connu en France. Les sources utilisées et les thèmes abordés s'élargissent en Russie, en Pologne et en Ukraine aussi bien qu'en Europe de l'Ouest.

     

    C'est ainsi que Lioubov Zvanko, professeur à l'Université de Kharkiv, analyse le phénomène des réfugiés de guerre et leur impact sur les sociétés qui les accueillent et qu'Andreï Ivanov, chargé de cours à l'Université de Saint-Pétersbourg, s'interroge sur les évolutions du positionnement de la droite conservatrice envers l'Allemagne et, plus largement, envers la politique diplomatique russe.  Nikolaï Postnikov, professeur à l'Université régionale de Moscou, expose le potentiel des lettres du front comme source historique qu'il faudrait analyser de manière systématique. Ian Snopko, professeur à l'Université de Bialystok, s'interroge sur les évolutions de l'opinion publique polonaise face à la guerre et les contradictions qui la travaillent. Dmitri Karnaoukhov, professeur à l'Université de Novossibirsk, livre un tableau des mutations de l'historiographie polonaise sur le premier conflit mondial. Le phénomène social des prisonniers de guerre est traité par Natalia Sourgikova, chercheuse à l'Université d'Ekaterinbourg, qui s’intéresse à la manière dont la question nationale percute, ou non, le traitement des prisonniers de guerre et dont ce phénomène s'inscrit dans l'histoire longue de l'exploitation en Russie. Nous publions en outre une recension de l'ouvrage que cette historienne a publié récemment sur la captivité militaire en Russie durant la Première Guerre mondiale et la Guerre civile.

     

    Nous avons pris le parti de publier ces travaux car ils nous semblent représentatifs de nouvelles tendances de l'historiographie en Russie, en Ukraine et en Pologne, même dans les cas où ils ne représentent pas les opinions de notre l'Association. Notre objectif n'est pas de nous immiscer dans les débats historiographiques mais d'essayer, dans la mesure de nos moyens, de faciliter et d'accroître la connaissance des évolutions de l'historiographie et de l'exploitation de nouvelles sources historiques par les historiens d'Europe de l'Est et de Russie. Notre association se considère comme une « passeuse » de connaissances afin de faire naître de fructueuses collaborations et, le cas échéant, un débat vivifiant entre les historiens de l'Ouest et ceux de l'Est sur l'histoire contemporaine de la Russie et de l'Europe de l'Est.

     

     

     

     

    [i]Paris : Perin, 2014.

    uCoz

    © AEHREE 2016 | Mentions légales