• Á la une
  • Qui sommes-nous?
  • Revue
  • Actualités
  • Nos nouvelles
  • Articles
  • Contacts
  • Articles
    Inédit : un document des archives militaires soviétiques sur la campagne de France de 1940

    Les archives centrales du ministère de la Défense (TsAMO), F.500 Op.12480 D.238.

    Cette étude rédigée par La direction des renseignements de lÉtat-Major de l'Armee Rouge porte sur les enseignements à tirer de la deuxième partie de la campagne de France, après la chute du réduit dunkerquois, à partir du 5 juin 1940. Au-delà du récit des opérations militaires, les Soviétiques cherchent à comprendre les clés de la victoire allemande en France, tant du point tactique que du point de vue de l’art opératif. Nous utilisons ici un concept militaire soviétique théorisé par Vladimir Triandafilov, chef de l’état-major de l’Armée rouge en 1931, dans la Nature des opérations des armées modernes, publié en 1929, qui sera la base de la campagne de Toukhatchevski pour la mécanisation de l’armée et le cadre théorique des chefs de l’Armée rouge qui émergent des grandes défaites de 1941 et qui conduisent à la victoire de 1945. Certains chiffres et certaines conclusions partielles de cette étude peuvent aujourd’hui être contestés. Les Soviétiques mettent très peu l’accent sur le potentiel de défense français, actuellement réévalué, mais se concentrent sur les raisons militaires de la victoire allemande en France. Cette étude est à la fois un précis d’histoire militaire, un descriptif tactique et opératif et une alerte sur ce qui pourrait advenir en URSS. Rédigée à l’heure où l’Armée rouge connaît de profondes restructurations suite aux purges et à la guerre de Finlande, cette étude trouve sa place dans l’effort soviétique de préparation de la guerre.

    Traduit du russe par Godefroi Engelberg Les notes sont du traducteur

     

    Tout l'article

    uCoz

    © AEHREE 2016 | Mentions légales